• Marcher, papoter : le résumé

    Quelques fermes, témoignages d'un  patrimoine rural qui fut important au XIXe siècle, subsistent dans le Var et encore un peu sur la Côte d'Azur,  notamment à Agay et en lisière de l'Estérel. Une découverte s'impose !

     

    Un espace rural à Valescure : le golf !

    Que fait cette bergerie ancienne entre les trous d’un parcours de golf ?

    Elle fait partie de l’histoire du Golf de Valescure tout naturellement, elle a hébergé les moutons qui tondaient les greens ! Ah ! Ce n’est pas d’hier évidemment où sport et ruralité s’interpénétraient !

    Marcher, papoter : le résumé 

    Au XIXème siècle, Valescure était un espace rural, il n’y avait que des fermes, des grandes et des petites bâtisses éparpillées sur un vaste espace partiellement boisé. Vaches, moutons et chèvres paissaient paisiblement entre les pins, bien loin de l’agitation d’une ville balnéaire naissante. Les anglais adeptes d’un hiver au soleil sur la French Riviera investirent pleinement ce quartier où il faisait bon vivre. Les plus entreprenants, comme les Lord Rendell et  Bentall, investirent dans l’achat de terrains, c’est ainsi que : hôtels, villas, église anglicane et bien sûr golf vinrent en quelques années s’incruster entre les fermes. 

    Le premier golf entièrement anglais vit le jour en 1899. Un golf de neuf trous, aménagé dans les champs autour de la ferme des grands Gondins. Moutons et chèvres étaient là pour tondre les « greens ». Le rez-de-chaussée de la ferme servait de « club house » et les caddies trouvaient place dans l’étable aménagée à cet effet.

    Marcher, papoter : le résumé

    Les anglais s’en satisfaisaient largement et venaient d’octobre à mai se préparer à la saison sportive qui s’ouvrait en Angleterre en avril seulement.

    Dix ans plus tard, par effet de mode, les estivants de la Haute société française s’adonnèrent eux aussi au golf. Il fallut alors construire un dix-huit trous, aménager l’espace pour de véritables greens, et prévoir un arrosage régulier. Sous l’impulsion du maire de l’époque, une société franco-anglaise  se créa pour faire naitre ce nouveau golf.  Un club house sélect conforme aux tendances du moment vint enrichir le décor,  mais les moutons restèrent au cœur du système pour tondre à belles dents l’herbe tendre qu’on ne faisait pas pousser pour eux !

    Marcher, papoter : le résumé

     

    Ce nouveau golf luxueux dans ce cadre merveilleux amena une foule d’adeptes, il fallut alors construire un nouvel hôtel. L’architecte Victor Sergent l’implanta directement sur le golf, à quelques encablures de la ferme des Grands Gondins, qui elle, réaménagée, devint une belle demeure. Mais la guerre arriva, la bâtisse incomplète resta sans toit pendant dix ans. Rachetée par des entrepreneurs locaux, l’Hôtel du Golf  terminé par l’architecte Darde fut enfin inauguré en 1925. Entre les deux guerres, il connut de grandes fêtes où personnages VIP de toutes nations se côtoyaient après de mémorables parties de golf…Les moutons étaient toujours et encore là ! 

                                                   Marcher, papoter : le résumé 

    La deuxième guerre mondiale vida Valescure de ses anglais, ils ne revinrent plus en masse hiverner chez nous, mais le golf perdura. La bergerie, quant à elle perdit ses moutons,  elle abrite maintenant le matériel nécessaire à l’entretien des greens, c’est moins bucolique mais certainement plus efficace pour obtenir des greens parfaits !

    Marcher, papoter : le résumé

     

    « Bonne année 2018 ! COURMES : dimanche 14 janvier 2018 »

  • Commentaires

    1
    francine
    Mardi 9 Janvier à 17:50

    Encore quelque chose que j'ignorai, si prés de chez nous....merci Jeannine pour toutes ces explications et "ces belles histoires".

    2
    brigitte
    Mardi 9 Janvier à 18:05
    Encore une belle journee bien instructive avec Jeannine
    3
    Luc
    Mercredi 10 Janvier à 10:55

    Très beau commentaire qui me fait encore plus regretter de n'avoir pas pu marcher avec vous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :