• Marcher, papoter... le résumé

       C'était mardi dernier, et les  "marcheurs-papoteurs" de NATURE, PASSIONS, découvraient un autre site d'exploitation des minéraux dans l'Estérel...

    MAURE VIEIL (2) 

     

    L’exploitation  de  la Fluorite    

    Les irréductibles Marcheur-papoteurs  se sont aventurés dans l’étrange et grandiose caldeira du volcan de Maure Vieil, à la recherche des vestiges de la mine  de fluorite, qui a fait les beaux jours des verriers de Théoule, caressant le secret espoir d’y dénicher un bel échantillon de cette magnifique roche.    

    La fluorite, il est vrai, se présente en beaux cristaux cubiques, d’aspect vitreux et d’une gamme de couleur allant du rose pâle au violet intense, comparable à une gemme elle n’en a pas la dureté. C’est un fluorure de calcium (CaF2), sel de fluor et de calcium, recherchée au siècle dernier pour ses qualités de liant. En effet cette magnifique roche  écrasée et chauffée  donne une fine poudre blanche nommée dans le monde industriel « minerai de spath fluor » dont les qualités de liant connues depuis l’antiquité pour la fabrication du cristal et des verres fins ont été largement utilisées dans les hauts fourneaux des aciéries pour la fabrication de l’aluminium et de certains aciers. De nos jours  elle est encore utilisée en chimie pour l’élaboration de l’acide fluorhydrique et en optique dans la fabrication des lentilles de précision.

    La formation de la fluorite  est géodique, les cristaux se sont formés  par un refroidissement lent  dans des failles, les minéraux ayant été  transportés par des fluides  hydrothermaux  circulant sous pression dans les secteurs perturbés lors d’éruptions volcaniques ou lors de compressions tectoniques. Elle se présente sous forme de filons étroits, de plusieurs mètres de longueur et de profondeur, souvent associée à d’autres minéraux rares comme la galène, le sulfure d’argent, la pyrite, la barytine...Dans notre secteur on trouve des filons de fluorite dans les fractures du carbonifère, vallée du Reyran et dans les failles du cratère du volcan de Maure vieil .    

    Tous  ses filons ont été exploités et des milliers de tonnes de spath fluor ont été extraits de plusieurs mines ayant fonctionné plus ou moins longtemps au siècle dernier

    -   Fontsante, la plus importante a fonctionné de 1919 à 1987 (1750000 de tonnes) 

    -   Les mines de Garrot de 1925 à 1975 (100000 t)

    -   Les trois Termes de 1920 à 1968 (25000 T)

    -    Maure Vieil de 1958 à 1976 (80000 T)

    -     Les mines de l’Avellan de 1962 à 1971 (30000 T)  

    MAURE VIEIL (1)

    Il ne reste plus grand-chose de ces exploitations dans la nature, encore une fois, force est de constater que ce passé industriel, proche dans le temps et dans l’espace n’a laissé que peu de traces dans la mémoire collective. Reste le souvenir d’une profession et d’une tranche importante de population : « les mineurs »  qui peupla et anima les villages des alentours  

    A quand un musée des exploitations minières de l’Estérel ?  

    ******************************************************************************************************************************* 

    Curieuse rencontre au fond de la caldeira de Maure Vieil !  

    MAURE VIEIL (4)  Sur le chemin du retour nous avons croisé une construction impressionnante en béton brut, composée de deux dômes et d’une forme cubique, surmontée de croix métalliques, entourée de larges escaliers, accompagnée d’un théâtre externe, agrémentée de sculptures métalliques aux formes bizarres et d’un bassin  rappelant un nautile, les ouvertures toutes murées et les murs abondamment tagués donnent à l’ensemble une allure de témoin bâillonné et abandonné au milieu de nulle part.  

    MAURE VIEIL (3)  Renseignements pris il s’agit d’un ensemble, hôtel, chapelle, temples, théâtre, foyers, sculptures à caractère astronomique, bassins de baptême, etc…Bref un centre de « remise en forme New-Age ». Construit en 1967 par le beau-père d’un riche et célèbre créateur verrier :  « Bob Le Bleïs » (dont le fonds de verrerie composé essentiellement de vases décorés uniques en pâte de verre a été vendu fort cher aux enchères en janvier 2011) !  

    La chapelle surmontée de trois croix en fer est dédiée à Notre Dame du Labeur. Elle est adossée à deux temples de style mauresque, et contigu au hammam !   c’est le New Age !.

    Des stages de remise en forme étaient proposés, stages de ressourcement, voyages initiatiques, régime macrobiotique et psychanalyse étaient au menu.  

    Combien de temps ce centre a-t-il fonctionné et avec qui ?  

    A qui appartient-il maintenant ?  

    Niché au fond de cette caldeira volcanique, surmontée par les masses de lave creusée d’énormes bulles de gaz, sa vue au détour du chemin provoque, chez le promeneur non averti, un sentiment de profond mystère…Presque une idée d’un monde extra-terrestre venu un temps en ces lieux célébrer en secret les Dieux du Cosmos !  

    Jeannine

     

     

     

     

     

       

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Le "vrac'Infos" de la semaine !Châteaudouble - dimanche 12 mai »

  • Commentaires

    1
    David Touitou
    Jeudi 20 Septembre à 06:28

    Bonjour,

    J'aimerai utiliser la photo de la vue aérienne de la mine de Fonsante pour notre musée géologique de Collobrières.

    Où avez-vous obtenu cette image (droits d'auteurs) ?

    Merci

    DAVID

      • Jeudi 20 Septembre à 07:59

        Je vais poser la question ...Donnez-moi votre mail, le mien est indiqué ci-dessus

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :